Mourir ce soir

Le regard toujours tourné vers le ciel
J’observe les oiseaux, leurs mouvements, leurs battements d’ailes
Le détail de leurs déplacements dans les airs
Allongé, je tue le temps
A observer les cieux sous la pluie, le vent

Je n’suis plus à l’écoute, sorti de la route
Je sens au loin mes doutes
Je vis dès que je vole
Vole entre les gouttes
Je reprends mon souffle
Je m’en vais loin de tout
Mes ailes se déploient
Je commence à y croire
Si elle me regarde
Je peux mourir ce soir

Hé hé
Je peux mourir ce soir
Je peux mourir ce soir si elle me regarde

Hé hé
Je peux mourir ce soir
Je peux mourir ce soir si elle me regarde

Le regard toujours tourné vers le ciel
Mon coeur y est là-haut
Je ne fais que rêver d’elle
La lumière qui se reflète sur terre et mer
C’est elle qui la diffuse quand
Elle ouvre à moi ses yeux de miel

Je n’suis plus à l’écoute, sorti de la route
Je sens au loin mes doutes
Je vis dès que je vole
Vole entre les gouttes
Je reprends mon souffle
Je m’en vais loin de tout
Mes ailes se déploient
Je commence à y croire
Si elle me regarde
Je peux mourir ce soir

Mes ailes se déploient
Je commence à y croire
Si elle me regarde
Je peux mourir ce soir

Hé hé
Je peux mourir ce soir
Je peux mourir ce soir si elle me regarde

Hé hé
Je peux mourire ce soir
Je peux mourir ce soir si elle me regarde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *