En attendant la fin

On se retourne vers Dieu quand ca tourne mal
Quand le ciel s’écroule sur nos petites étoiles
On se sent si seul quand le train déraille
De la pluie dans mes yeux quand l’espoir détale
Quand je vois maman perdre ses pétales
On s’en remet à Dieu sur son lit d’hôpital

Je perds l’équilibre sur mon triste manège
Sous le soleil d’été je vois tomber la neige
On ne se moque plus de Dieu quand les peines nous assiègent

Il y’a des jours comme ça où rien ne va
Enfermé dans ton mal être
Quand les anges pleurent au bord de ta fenêtre
Il y a des jours comme ça où rien ne va
A s’en torturer la tête
Si l’espoir meurt, pourra-t-il renaître ?

Regarde moi brûler quand s’éteint la lumière
Ecoute moi crier aux portes de l’enfer
Regarde moi tomber sans plus personne derrière
Redevenir poussière

On s’en remet à Dieu quand la roue a tournée
Les amis t’oublient comme une chanson d’été
L’amour lui aussi s’endort sur ses regrets
On se retourne vers Dieu quand on descend l’échelle
Car l’argent c’est bien mais c’est pas éternel
On ne fera pas long feu si on ne vole qu’avec une aile
Il y’a des jours comme ça où rien ne va
Enfermé dans ton mal être
Quand les anges pleurent au bord de ta fenêtre
Il y a des jours comme ça où rien ne va
A s’en torturer la tête
Si l’espoir meurt, pourra-t-il renaître ?

Regarde moi brûler quand s’éteint la lumière
Ecoute moi crier aux portes de l’enfer
Regarde moi tomber sans plus personne derrière
Redevenir poussière

C’est la lumière ou le noir, l’amour ou la gloire
La défaite ou la victoire, soit tu gagnes soit tu foires
On veut juste s’évader, s’enfuir de nos cauchemars
Je ne veux pas rater ma vie, rater mon train
Toucher l’infini comme si je mourais demain
Je ne veux pas que tu m’oublies au comptoir des chagrins
En attendant la fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *